NISMES : le Fondry des Chiens, notre Grand Canyon belge !

Situé dans le Parc naturel de Viroin-Hermeton, à proximité de Nismes, le Fondry des Chiens est un site protégé et unique en Belgique. Visitez ce gouffre naturel de 20 mètres de profondeur à la biodiversité incroyable. [en savoir plus sur WALLONIEBELGIQUETOURISME.BE…]

© trougnouf

[NOTRENATURE.BE, 23 février 2022] “Un canyon en Belgique ? Au début, je n’y croyais pas, et j’ai pensé qu’il s’agissait simplement d’un tas de roches qu’un bourgmestre ou l’autre avait qualifié de curiosité locale. Mais en recherchant des promenades originales, je ne cessais de tomber sur le Fondry des Chiens, qui pourrait même faire partie de l’un de nos futurs parcs nationaux. J’ai donc choisi de me rendre à Nismes pour admirer cette merveille de la nature d’un peu plus près !

Nous nous sommes garés non loin de l’église de Nismes, dans la commune de Viroinval. Nous avons opté pour une promenade de 4 km en suivant le balisage rouge. Nous avons d’abord traversé le parc du château appelé Les Jardins d’O, qui abrite de superbes plans d’eau, des ponts décoratifs et des jeux pour enfants aventureux. Le joyau du parc est le Château Licot, autrefois la résidence d’une famille d’industriels reconvertie aujourd’hui en maison communale.

D’un point de vue à l’autre

Une fois que nous sommes sortis du parc, nous avons constaté que la route ne cessait de grimper. Au total, cette promenade compte 125 montées, mais aucune n’est insurmontable. En chemin, nous tombons sur le premier gouffre ou fondry, un phénomène naturel qui ne se retrouve qu’à Viroinval dans notre pays. Les creux si typiques ont été créés il y a de cela des millions d’années par des infiltrations d’eau de pluie dans le sol calcaire. Des bancs disposés de manière stratégique parsèment les abords de ces roches irrégulières. Ils nous confèrent une vue magnifique tout en nous offrant une pause bien méritée.

Ce paysage à part est charmant, mais nous ne sommes pas époustouflés pour autant. Environ 2,5 km plus loin, nous tombons sur des installations touristiques : des bancs de pique-nique, un parking et même des toilettes en plein milieu de la nature… Nous devons être tout près ! Curieux, nous faisons nos premiers pas sur une pelouse calcaire qui abrite de rares orchidées sauvages au début de l’été. Durant cette saison, nous pouvons aussi admirer la microfaune, par exemple les lézards ou les papillons, comme le demi-deuil, l’argus bleu-nacré et le némusien. La faune et la flore exceptionnelles de ce coin de nature unique font du Fondry des Chiens un porte-étendard de la biodiversité. En raison de sa vulnérabilité, cette zone naturelle est protégée et pourrait même faire partie de l’un de nos futurs parcs nationaux.

Et ensuite, arrive la vue promise que nous n’attendions plus… Une gigantesque fissure dans le paysage vert des environs. Le fondry principal mesure 100 mètres de long pour 20 mètres de profondeur et est bordé de roches, de fissures irrégulières et de grottes profondes. On dirait que la croûte terrestre s’est littéralement fissurée ! Si le fondry semble déjà impressionnant en photo, il faut se rendre sur place pour vraiment se rendre compte de l’ampleur du phénomène. Vous pouvez déjà avoir une idée de sa profondeur en observant l’abri en bois en haut à droite de l’image.

Nous […] nous glissons donc petit à petit vers le bord du précipice. Pour l’occasion, nous avons emmené nos propres chiens, même si le Fondry doit en réalité son nom à une insulte. Selon la légende, les chrétiens autochtones étaient autrefois traités de “chiens” par les Musulmans car ils étaient considérés comme païens [NdW : à Viroinval ?]. Une autre histoire rapporte que les villageois jetaient leurs chiens morts dans le gouffre, mais nous préférons ne pas croire à cette version atroce.

Le Fondry des Chiens en pratique

Nous avons parcouru 4 kilomètres en presque 2 heures, y compris le temps que nous avons passé à lire les panneaux indicateurs, à profiter de la vue et à prendre des photos. La promenade compte majoritairement des chemins (semi-)aménagés et est donc praticable pour les familles avec enfants. Sur place, surveillez tout de même vos bambins, car la visite du site n’est pas sans danger. Le chemin se poursuit jusqu’en bas du gouffre, une expérience impressionnante pour les jeunes et les moins jeunes ! Si vous n’avez pas envie de vous balader, vous pouvez garer votre voiture non loin du Fondry des Chiens. Ce site n’est évidemment pas comparable au Grand Canyon, mais le gouffre de Viroinval vaut la peine d’être vu !”

d’après notrenature.be (23 février 2022)

Afficher dans WalOnMap…

[INFOS QUALITE] statut : validé | source : notrenature.be | mode d’édition : partage, compilation, mise en page | contributeur : Patrick Thonart | crédits illustrations : ©  notrenature.be.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code